Skip to the navigation Skip to the content

Article

SE PROTÉGER CONTRE LE PIÉTIN ÉCHAUDAGE : UNE SOLUTION À NOUVEAU GAGNANTE

Résultat de l’observatoire Latitude XL 2019-2020. Depuis l’arrivée de Latitude à son portefeuille, Certis multiplie les initiatives pour sensibiliser les agriculteurs au risque et à la présence du piétin-échaudage. Cette sensibilisation porte ses fruits aujourd’hui, avec une réelle prise de conscience sur le terrain, et une protection contre cette maladie qui progresse.

Depuis 2017, Certis étudie le développement du piétin-échaudage et analyse l’effet de la protection ciblée sur le rendement des céréales à paille, grâce à son observatoire qui s’appuie sur des essais ‘terrain’ implantés dans les principales zones de production de l’Hexagone. Les enseignements de l’année sont formels : si les campagnes se suivent et ne se ressemblent pas, 2019-2020 a de nouveau démontré le bénéfice de la protection du capital rendement du blé tendre, du blé dur ou encore des orges contre cette maladie invisible qui attaque le ‘potentiel récolte’ par les racines.

Avec un automne chaud et humide, suivi d’un hiver doux, le contexte climatique de cette dernière campagne était favorable au développement du champignon responsable du piétin-échaudage. Sans parler des facteurs favorisant la maladie, comme les semis en condition difficile, qui ont mené à un enracinement peu développé, et la sécheresse précoce qui a impacté l’apport hydrique lors du remplissage. Pour la troisième année consécutive, le réseau d’essais Certis met en évidence un gain en termes de rendement entre les parcelles ayant reçu Latitude XL et les parcelles non protégées:  5,3 quintaux/ha en moyenne sur blé tendre, 6 quintaux/ha en orge d’hiver et  quintaux/ha en blé dur.

Vanessa DENAUD, Chef de Marché Traitement de Semences illustre : « Cette année, la pression maladie était plus importante qu’en 2018-2019. Pour autant, son intensité était moyenne et très hétérogène en fonction des régions et des conditions climatiques de fin de cycle. Néanmoins, nos essais terrain ont démontré que la protection reste une stratégie gagnante. Si l’on prend l’exemple d’un semis de blé à 170€ la tonne, implanté à 140 kg/ha et protégé  à hauteur de  30.50€ par quintal avec Latitude XL, l’agriculteur tire en moyenne un bénéfice supplémentaires de 50€ par hectare par rapport aux parcelles non protégées. »

Pour les semis de cette nouvelle campagne, au-delà d’une augmentation des surfaces cultivées de céréales à paille, on observe une réelle prise de conscience des céréaliers quant à l’importance de la protection préventive pour lutter contre le piétin-échaudage dans l’Hexagone. Les producteurs semblent aujourd’hui conscients de l’intérêt de sécuriser leurs récoltes. Vanessa DENAUD précise : « Pour preuve, les utilisations de Latitude XL ont enregistré une progression à deux chiffres (près de 20%)  lors de la campagne dernière. »

Certis reconduit son observatoire sur 2020-2021, en s’appuyant sur 80 tests qui s’attacheront à mettre en évidence plus spécifiquement le rendement paille, les bénéfices sur la qualité récoltes et le pouvoir d’absorption de l’eau par la culture suite au traitement. La protection sur orge hybride sera également étudiée.

 

Pour aller plus loin :

Marianne CHALVET-POULLAIN

 

Datagri

 

marianne.chalvet-poullaindatagri.com

 

07 84 08 17 46

 

Ce site est réservé aux professionnels de l’agriculture

N°Agrément : IF01808 - Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels
Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable.
Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.