Skip to the navigation Skip to the content

Article

Prédire le risque à la parcelle

TakeNotAll, Arvalis met au point une méthode pour prédire le risque piétin échaudage.

Le potentiel infectieux d’un sol dépend en partie de la quantité d’inoculum qui s’y trouve. En effet, la quantité d’inoculum initial de Gaeumannomyces tritici, champignon du piétin échaudage qui s’attaque au système racinaire, dans le sol influence le développement de la maladie. Dans le cadre du projet TakeNotAll, Arvalis a débuté des études pour évaluer différentes méthodes moléculaires. Dans un premier temps l’évaluation a été faite sur des champignons in vitro (en l’absence de sol et de plante) puis dans un second temps sur des méthodes d’extraction de l’ADN du champignon à partir d’échantillons du sol. Ainsi, une méthode quantifiant la présence du champignon dans des conditions inoculées artificiellement a été mis au point. Cette méthode va être testée sur un grand nombre de sols et comparée aux pourcentages de racines nécrosées observées au champs. Ces analyses permettront de valider la méthode  qui  pourra être utilisé pour prédire le risque piétin échaudage d’une parcelle.

Retrouver ici le dossier de PERSPECTIVES AGRICOLES : Prédire le risque à la parcelle.

Ce site est réservé aux professionnels de l’agriculture. N°Agrément : IF01808 - Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels
Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable.
Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.