Skip to the navigation Skip to the content

Article

Nouveau, contre le piétin échaudage

PROTÉGER LES PARCELLES À RISQUE TOUS LES ANS AVEC LATITUDE® XL La lutte contre le piétin échaudage continue sa progression en France. Conscients du risque, les céréaliers ont de plus en plus recours au traitement de semences Latitude®, même pour leurs cultures d’orge et de blé dur. Aujourd’hui, la protection est facilitée puisque les parcelles à risque peuvent recevoir Latitude® XL tous les ans.

La lutte contre le piétin échaudage continue sa progression en France. Conscients du risque, les céréaliers ont de plus en plus recours au traitement de semences Latitude®, même pour leurs cultures d’orge et de blé dur. Aujourd’hui, la protection est  facilitée puisque les parcelles à risque peuvent recevoir Latitude® XL tous les ans.
Certis propose une nouvelle solution pour lutter contre le piétin échaudage. Latitude®XL permet désormais d’intervenir chaque année pour sécuriser le rendement céréalier d’une même parcelle. De quoi asseoir encore un peu plus les positions de l’unique anti-piétin échaudage du marché. Vanessa DENAUD, Chef Marché Traitement de Semences précise : « malgré la réduction des surfaces blé/blé, l’évolution des assolements incluant du maïs ou des céréales de printemps et la baisse du prix du blé, les utilisations de Latitude® sont en progression constante depuis trois ans. Preuve que les céréaliers commencent à en comprendre le bénéfice ! » « La monoculture de blé est légion dans l’Hexagone. Par ailleurs, les céréaliers sont de plus en plus nombreux à protéger leurs orges contre le piétin échaudage. Dans le Grand Ouest par exemple, la protection des orges a progressé de 15%. Certains distributeurs enregistrent même une hausse de 40% sur leur zone, notamment en Vendée ou en Charentes. Si le recours à Latitude® sur blé dur reste pour l’instant timide dans le Sud, on observe néanmoins plus d’utilisations en région Centre. Avec Latitude® XL, les utilisateurs disposent à présent d’un partenaire de taille pour préserver le potentiel récolte de leurs céréales contre les dégâts de cette maladie racinaire invisible, année après année, même si elles sont implantées sur une même parcelle », continue-t-elle.

D’après les données d’Arvalis-Institut du Végétal, les parcelles de céréales à paille concernées par le piétin échaudage sont en augmentation depuis plusieurs années en particulier sur l’orge d’hiver. La sensibilisation est donc plus que jamais de mise. Sur latitudesolutions.fr, Certis propose des outils, utiles à la fois aux agriculteurs et aux distributeurs, pour mieux gérer le risque maladie. Comme, par exemple, l’application qui permet de calculer le risque ‘piétin échaudage’ sur une parcelle donnée, en quelques clics. Il suffit de renseigner la typologie de rotation (pour l’année précédente, et l’année
N-2), des informations sur le désherbage mené et sur les conditions climatiques de l’année précédente, et enfin la date et les conditions de semis. L’agriculteur peut aussi obtenir, là aussi en quelques clics, son gain en euros par hectare suite à l’utilisation de l’unique anti-piétin échaudage du marché.


En parallèle, Certis met son expertise au service des techniciens de la distribution agricole. En
s’appuyant sur les données PAC d’emblavement et de leur précédent, les ingénieurs Certis ont créé
l’outil Cartitude qui permet de calculer, à l’échelle du département et même de la circonscription,
le gain de collecte rendu possible si l’utilisation de Latitude®XL avait été généralisé. Cartitude
autorise également le calcul de la rentabilité de la protection à l’hectare, en prenant en compte
l’espèce semée, la densité de semis, le gain de rendement, le gain en termes de qualité de récolte
et l’investissement Latitude®.

Ce site est réservé aux professionnels de l’agriculture

N°Agrément : IF01808 - Distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels
Avant toute utilisation, assurez-vous que celle-ci est indispensable.
Privilégiez chaque fois que possible les méthodes alternatives et les produits présentant le risque le plus faible pour la santé humaine et animale et pour l'environnement, conformément aux principes de la protection intégrée, consultez http://agriculture.gouv.fr/ecophyto.