Molluscicides, un marché au ralenti